Les causes de la cervicalgie

Ces vives douleurs au cou appelées cervicalgies peuvent avoir différentes causes. Chaque année, entre 30 et 50% de la population mondiale en souffrirait. On dénombre trois grands types de cervicalgies : on parle de cervicalgies communes (ou non spécifiques), de cervicalgies traumatiques et de cervicalgies symptomatiques. Voyons ensemble les causes très nombreuses de ces pathologies créant douleurs et raideurs dans la zone du cou.

Les causes de la cervicalgie commune

On parle de cervicalgie commune quand le patient a des douleurs dans le cou, à la base du crâne jusqu’à la naissance des épaules sans qu’il n’y ait de véritable motif à son apparition. C’est le type de cervicalgie le plus fréquemment rencontré et celui qui se guérit le plus simplement. Les articulations ou les muscles du cou ont été touchés ce qui fait que la personne a mal ou ressent une raideur dans la zone du cou.
L’anxiété, une mauvaise position, de muscles trop faibles, une hernie cervicale, un travail difficile ou encore une activité physique intense peuvent être des causes de la cervicalgie commune.

L’arthrose au niveau du cou (ou cervicarthrose) chez les personnes âgées peut également être responsable de la cervicalgie. Celle-ci peut devenir chronique si le patient atteint a mal au cou pendant au moins six mois.

Une mauvaise position peut donner le torticolis. Les muscles sont touchés et cela arrive chez les personnes jeunes. La personne touchée par le torticolis s’est par exemple endormi dans une mauvaise posture et s’est réveillée avec cette cervicalgie aiguë qui durera plusieurs jours. Aussi, elle a pu être surprise et a fait un faux mouvement qui donnera un torticolis.

Depuis quelques années, les professionnels de santé ont vu apparaître une cervicalgie liée à l’utilisation des écrans : les patients atteints de cette cervicalgie non spécifique passent beaucoup de temps à regarder leur ordinateur ou smartphone. La tête est donc penchée de façon prolongée et cela créé des cervicalgies. On appelle ce syndrome le text-neck. Ce type de cervicalgie est commun chez les secrétaires et toute autre personne qui travaille à un bureau en position assise.

Les causes de la cervicalgie traumatique

La principale cause de la cervicalgie traumatique est comme son appellation l’indique, un traumatisme. C’est souvent ce qu’on appelle familièrement « le coup du lapin » qui en est responsable. Cela peut arriver en cas d’accident de véhicule, de plongeon ou de chute.
Le cou a effectué une flexion suivie d’un étirement brutal ce qui peut créer une entorse cervicale.

Les causes de la cervicalgie symptomatique

Lorsque l’on parle de cervicalgie symptomatique, la cause de la cervicalgie est une maladie déjà présente au niveau du cou de patient voire dans une autre partie du corps. Plus rare que les autres cervicalgies, la cause de la cervicalgie symptomatique est un grand nombre de maladies ou infections plus ou moins graves comme par exemple une tumeur, la spondylarthrite ankylosante, le cancer, l’arthrite rhumatoïde voire des lésions au niveau de la moelle épinière ou du cou. Elle peut également être due à des maladies vasculaires comme la dissection des artères vertébrales, ou à des infections comme la spondylite ou la spondylodiscite. La cervicalgie symptomatique est la plus grave des trois types de cervicalgies car c’est une maladie ou une infection qu’il faut traiter en plus de la cervicalgie.

Reconnaître les causes de la cervicalgie permet d’être rapidement soulagé et surtout d’avoir un traitement adapté en fonction de la gravité de la pathologie.