Les bons gestes pour éviter la cervicalgie

Les réflexes à adopter pour prévenir la cervicalgie

La cervicalgie désigne des douleurs localisées au niveau du cou irradiant dans le haut du dos (épaules, trapèzes…). Adopter de bonnes postures au quotidien permet de prévenir la cervicalgie. En effet, cette pathologie est souvent la conséquence d’un faux mouvement ou de mauvaises positions.

Quelles sont les causes de la cervicalgie aiguë ?

Sollicitée en permanence, la région cervicale supporte le poids de la tête et l’accompagne dans ses mouvements latéraux, permettant par exemple de porter son regard à tel ou tel endroit. Le rachis cervical est composé de 7 vertèbres, séparées par des disques cartilagineux, reliés par des ligaments et des tendons. La cervicalgie aiguë provoque de vives douleurs au niveau des muscles du cou, irradiant vers les épaules et le haut du dos. Des maux de tête, une fatigue intense et des sensations de vertige sont également des symptômes fréquents de la cervicalgie.

Quelle est l’origine de ces douleurs ? Un traumatisme survenu durant un accident, par exemple, peut toucher le rachis et provoquer une cervicalgie. Quand la cervicalgie est chronique ou symptomatique, elle peut être liée à une maladie inflammatoire, tumorale ou infectieuse, nécessitant une prise en charge spécifique.

Néanmoins, la forme de cervicalgie la plus fréquente est liée à des activités professionnelles ou sportives, à l’anxiété, l’arthrose ou de mauvaises positions. Ces différents facteurs entraînent parfois l’apparition d’une cervicalgie posturale. Si vous ressentez d’intenses douleurs dans la zone cervicale ou si vous avez subi un traumatisme, il est conseillé de consulter un médecin, afin d’établir un diagnostic clair et de définir un traitement médical adéquat.

Les bons gestes pour prévenir la cervicalgie

Le patient souffrant de cervicalgie est gêné pour réaliser des tâches simples du quotidien. Sans même en avoir conscience, nous bougeons la tête à de multiples reprises et sollicitons notre rachis cervical en permanence. Heureusement, des moyens simples permettent de prévenir l’apparition de la cervicalgie posturale ou d’éviter sa récidive.

Réaliser des exercices simples plusieurs fois par semaine permet de tonifier la musculature du cou et de se prémunir contre la cervicalgie. Ces enchaînements de mouvement peuvent être conseillés par votre kinésithérapeute. L’utilisation de certains appareils de décompression vertébrale conçus pour le cou, comme le NeckTrack, aide à étirer doucement les vertèbres pour mieux irriguer les disques intervertébraux.

De très nombreux emplois exigent de travailler à un poste assis devant un ordinateur. Si la position est inadéquate (tête baissée ou en extension, dos voûté…), ces longues heures passées devant l’écran, combinées à un éventuel stress, sont un facteur de cervicalgie. Placer l’ordinateur dans l’axe du regard, garder un dos droit ou légèrement en arrière, les avant-bras proches du corps, fait partie des bonnes pratiques.

L’utilisation d’un oreiller de qualité, confortable, et d’un matelas ferme est préconisée. Les coussins à mémoire de forme apportent un mieux-être immédiat. Le corps est soutenu et le dos reposé. Le Freedom Back est un coussin de support lombaire épousant parfaitement les courbes du dos et du corps, grâce à son matériau à mémoire de forme. Il peut être placé sur une chaise de bureau ou un siège de voiture, par exemple.

Sources :
Comprendre la cervicalgie aiguë [Ameli.fr]
https://www.ameli.fr/assure/sante/themes/cervicalgie/definition-symptomes-causes

Comment ne pas avoir mal au cou ? [Ameli.fr]
https://www.ameli.fr/assure/sante/themes/cervicalgie/prevention